Toutes les Publications De Marcapar

Greenwashing, KESAKO ?

Publié sur 2min. de lecture

Alors que l’impact écologique des marques devient une préoccupation de plus en plus importante pour le consommateur, certaines entreprises optent pour une stratégie marketing fallacieuse autour de ces thématiques. C’est que l’on appelle le greenwashing. Explication et exemples dans cet article !

Qu’est ce que le greenwashing ?

Le greenwashing (écoblanchiment en français) est une technique de marketing et de communication utilisée par certaines entreprises pour donner une image écologique à leurs produits ou à leur marque. Il s’agit alors de mettre en avant des qualités naturelles fausses ou exagérées, mais aussi de revendiquer des engagements ou préoccupations écologiques qui ne sont pas ou peu présentes dans les pratiques de la marque.

Exemple Made in France :

Certaines marques jouent sur les termes en se disant “made in france “ alors qu’une seule étape de fabrication (l’emballage par exemple) est réalisée en France. Elle capitalise ainsi sur le concept sans réel engagement.

Chez Marcapar, tous nos produits sont formulés, fabriqués et conditionnés en France. Toute la chaîne de fabrication (production, emballage, sérigraphie, expédition, etc..) se déroule en France, essentiellement dans la région lyonnaise.

Exemple Ingrédients naturels :

Certaines entreprises vont parler de produits naturels alors que seuls quelques-uns en sont composés. Il peut aussi s’agir de mettre en avant un pourcentage de produits naturels fallacieux. 

En effet, les cosmétiques sont souvent largement composés d’eau. L’eau étant naturelle, cela peut biaiser la réelle naturalité d’un produit. C’est généralement à partir de 95% de matières premières d’origine naturelle que l’on considère qu’un produit est bel et bien naturel.

Chez Marcapar, tous les ingrédients que nous utilisons dans nos produits sont d’origine naturelle. Certains sont synthétiques à partir du moment où il est trop polluant ou désastreux pour la nature de les en extraire.

Notre routine détox pour la rentrée

Publié sur 2min. de lecture

Entre le soleil, la piscine et les excès de l’été (rosé, barbecues,…) vos cheveux ont souffert. Alors pour purifier votre cuir chevelu et attaquer la rentrée avec une belle chevelure, rien de tel que la routine détox Marcapar !

Après l’été, nous vous conseillons d’effectuer cette routine détox 1 à 3 fois par semaine (en fonction de votre cuir chevelu) pendant plusieurs mois. Vous pouvez aussi adopter cette routine 1 fois par mois durant toute l’année.

Etape 1 : Le diagnostic

Rendez-vous chez votre coiffeur Marcapar pour un diagnostic de votre cuir chevelu afin de savoir quel complexe est le plus adapté à votre problématique.

Nos 3 complexes sont des synergies d’huiles végétales et d’huiles essentielles :

Le complexe aromatique A est formulé à partir de thym, reconnu pour ses propriétés purifiantes qui rééquilibrent le cuir chevelu, de cajeput, utilisé pour lutter contre le cuir chevelu sec ainsi que de romarin et niaouli, réputés pour leurs pouvoirs revitalisants. L’association de ces différentes huiles permet d’éviter les sécheresses du cuir chevelu et la formation de pellicules.

Le complexe aromatique B se compose de menthe poivrée, réputée pour son action rafraîchissante et de sauge sclarée, utilisée pour réguler l’excès de sébum. Leur combinaison procure une sensation de fraîcheur aux cuirs chevelus à tendance grasse.

Le complexe aromatique C réunit les propriétés de l’ylang-ylang et la sauge sclarée, connus pour leurs actions tonifiantes qui favorisent la pousse des cheveux. Le complexe C convient aux cheveux fragilisés.

Etape 2 : Appliquer son complexe aromatique

Appliquez 15 gouttes de votre complexe sur l’ensemble de votre cuir chevelu puis massez pendant quelques minutes. 

Etape 3 : Appliquer le masque à l’argile

Après avoir bien massé votre cuir chevelu avec le complexe, appliquez le masque.

Mélangez le produit à l’aide d’une cuillère en bois (pas de métal) et appliquez-le raie par raie sur l’ensemble de votre cuir chevelu. Laissez poser 8 min maximum, sous une serviette chaude idéalement. Ensuite, rincez puis effectuez un shampooing Équilibre à l’argile blanche ou votre shampooing habituel.

Le masque au Kaolin va venir nettoyer, absorber les impuretés et purifier le cuir chevelu. Son association avec les complexes aromatiques est une véritable source de fraîcheur pour le cuir chevelu grâce aux huiles essentielles qui le composent : eucalyptus, menthe poivrée, cèdre…

VARIANTE : Le bain d’huile

Vous pouvez aussi utiliser votre complexe aromatique en bain d’huile. Appliquez-le sur votre cuir chevelu la veille de votre shampooing et laissez poser toute la nuit.

Le lendemain, appliquez directement votre shampooing sur vos cheveux huileux, commencez à émulsionner puis ajoutez l’eau petit à petit. Cette technique permet d’enlever l’huile plus facilement !

Nos conseils pour un shampooing de pro à la maison

Publié sur 2min. de lecture

C’est un rituel du quotidien, pourtant beaucoup de personnes ne savent pas comment se laver les cheveux correctement. Alors, quelle est la bonne fréquence ? Quels produits utiliser ? Quels sont les bons gestes ? Nous vous partageons tous nos conseils et astuces pour un shampooing de pro à la maison ! 

Quelle est la bonne fréquence ?

Si cela va naturellement dépendre de la nature de vos cheveux, sachez que se laver les cheveux tous les jours est fortement déconseillé. Cela risque de fragiliser votre fibre capillaire comme votre cuir chevelu. En moyenne, il est conseillé de se laver les cheveux tous les 3 jours.

Quels produits utiliser ?

Nous vous conseillons d’alterner un shampooing doux comme le shampooing Douceur aux algues laminaires avec un shampooing adapté à votre problématique : cuir chevelu gras, cheveux secs, cheveux colorés, etc. En alternant deux produits, vous apporterez différents soins à vos cheveux, pour leur plus grand plaisir !

marcapar shampooing roux

Quels sont les bons gestes ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, laver ses cheveux, c’est avant tout laver son cuir chevelu ! Après avoir mouillé vos cheveux, essorez-les légèrement pour enlever l’excès d’eau. Ensuite, déposez votre shampooing au plus proche de votre crâne puis répartissez-le sur toute votre tête en massant votre cuir chevelu du bout des doigts. Lorsque vous allez rincer vos cheveux, le shampooing va naturellement glisser sur vos longueurs.

Le rinçage : une étape clé !

Pour une chevelure propre et légère, il est important de bien se rincer les cheveux. N’hésitez pas à y passer un peu de temps et à utiliser un peigne à larges dents pour faciliter l’évacuation de tous les résidus, vos cheveux doivent glisser sous vos doigts.

Séchage : quelle est la bonne technique ?

Que vous laissiez vos cheveux sécher à l’air libre ou que vous optiez pour un brushing, ne frottez pas vos cheveux avec votre serviette ! Cela risque d’emmêler vos cheveux voire de casser les fibres. Préférez un geste plus doux en tamponnant doucement vos cheveux avec la serviette ou en optant pour une serviette microfibre, beaucoup plus douce qu’une serviette classique.

Votre routine capillaire estivale

Publié sur 2min. de lecture

En été, le soleil, les rayons UV, le sable, le sel et le chlore peuvent fragiliser vos cheveux. Ils risquent de devenir secs, cassants, et de s’emmêler rapidement. Il est donc judicieux de prendre quelques précautions et d’utiliser des produits adaptés pour garder des cheveux brillants et en bonne santé tout l’été !

1 – Anticipez les agressions en hydratant vos cheveux durant toute la saison

Pour préparer vos cheveux aux diverses agressions de l’été, quelques semaines avant votre départ en vacances, pensez à démarrer votre routine estivale hydratante.

Pour cela, rien de tel que le shampooing Douceur aux algues laminaires connues pour leurs vertus hydratantes, protectrices et nourrissantes. Complétez ensuite votre shampooing avec un masque aux algues ou le masque RemarKable pour encore plus de soin.

Adoptez cette routine pendant toute la saison !

2 – Pendant vos vacances, protégez votre chevelure en adoptant des gestes simples 

Pour limiter les agressions capillaires, il est recommandé de se rincer les cheveux à l’eau claire après chaque baignade dans une eau chlorée ou salée.

+ Pour protéger votre cuir chevelu, n’oubliez pas de vous couvrir la tête !

3 – Apportez du soin à vos cheveux

Après chaque exposition au soleil ou baignade, pensez à apporter du soin à vos cheveux avec l’huile de beauté l’Unique. Elle contient 7 huiles végétales dont l’huile végétale de noyau d’abricot, d’argan et d’avocat connues pour protéger des agressions UV et l’huile essentielle d’Ylang-Ylang connue pour redonner de l’éclat et du tonus aux cheveux ternes et fragilisés. L’Unique est votre alliée de l’été !

4 – Laissez sécher vos cheveux à l’air libre

Évitez les brushings ou lisseurs qui chauffent le cheveu… profitez de l’été pour laisser vos cheveux au naturel !

Bonus : l’Étonnant

Pour compléter votre routine estivale, pensez à prendre l’Étonnant dans vos bagages ! Sa formulation s’appuie sur les propriétés de la protéine de blé, de l’argan et du vinaigre connus pour rendre les cheveux doux et brillants.

Cheveux colorés : attention !

Avant de partir, privilégiez la coloration végétale à la chimie ! Les plantes tinctoriales vont former une gaine protectrice autour du cheveu, ce qui le protégera des agressions extérieures rencontrées pendant l’été. Avec une coloration chimique, au contraire, vos cheveux risquent de s’assécher et votre couleur peut virer au contact du soleil, du chlore et de l’eau de mer.

Coloration végétale : le point sur les idées reçues

Publié sur 2min. de lecture

La coloration végétale fait l’objet de beaucoup de fantasmes et de fausses idées. Vrai ou faux, ici, nous vous proposons de faire le point sur ces idées reçues !

La coloration végétale ne tient pas longtemps.

FAUX ! Les reflets et la brillance apportés par la coloration végétale sont durables dans le temps. La couleur n’éclaircit pas et n’aura pas d’effet “délavé”. La démarcation en racine sera également moins marquée qu’une coloration classique ce qui permet un entretien couleur moins régulier.

Il n’est pas possible de faire une coloration végétale après une coloration chimique.

FAUX ! Il est tout à fait possible d’appliquer une coloration végétale sur une chevelure colorée ou décolorée chimiquement, et ce, sans passer par une phase de détoxination.

Attention toutefois aux pigments utilisés. Les plantes à indigos peuvent notamment, dans certains cas, apporter un reflet terne aux cheveux.

Nous ne pouvons pas tout faire en coloration végétale.

VRAI ! La coloration végétale se pratique dans le respect du cheveu, et à partir d’ingrédients naturels. Ainsi, nous ne pouvons pas décolorer les cheveux (résultat d’une oxydation), ni obtenir des teintes vives et artificielles comme le rose, bleu, vert, etc. en 100% végétal.

La coloration végétale est contre-indiquée pour les femmes enceintes.

FAUX ! Alors que la coloration chimique est déconseillée aux femmes enceintes, pas de soucis pour la coloration végétale. Il n’y a aucun danger, ni pour vous, ni pour le bébé !

La coloration végétale couvre 100% des cheveux blancs.

VRAI ! Une des grandes forces de la coloration végétale est, en effet, son efficacité redoutable sur les cheveux blancs.

Avec la coloration végétale, les cheveux risquent de devenir verts.

VRAI / FAUX ! Cela va dépendre des pigments. Si vous souhaitez seulement des reflets chauds (dorés, cuivrés ou rouges) : pas de risques. En revanche, pour obtenir des reflets froids ou foncer une couleur, nous utilisons des pigments naturels (indigos) qui, au contact de produits chimiques, peuvent donner des reflets verts aux cheveux.

La coloration végétale permet uniquement d’obtenir des reflets roux.

FAUX ! A chaque plante tinctoriale ses spécificités. Chez Marcapar, ce sont en tout 22 plantes tinctoriales qui composent nos colorations 100% végétales et forment une large palette de teintes, reflets et nuances. On peut ainsi, en jouant sur les temps de pose et les superpositions de teintes, obtenir une palette colorée très vaste en coloration naturelle.

Les différents types de plantes tinctoriales

Publié sur 2min. de lecture

Les colorations 100% végétales MARCAPAR sont principalement composées de plantes tinctoriales.

Si pendant des siècles, on utilisait ces plantes pour la teinture (textile notamment), l’arrivée des colorants synthétiques à partir du 19e siècle va entraîner une diminution de leur utilisation. Aujourd’hui, on assiste à un retour des plantes tinctoriales, notamment en coiffure, car elles sont bien plus respectueuses de l’environnement et de la santé.

Qu’est-ce qu’une plante tinctoriale ?

Si toutes les plantes contiennent des pigments, les plantes tinctoriales possèdent des propriétés spécifiques, nécessaires à la teinture : tenue au lavage, résistance à la lumière, disponibilité suffisante dans la nature, comportement stable des molécules colorantes.

Les trois principales familles de plantes tinctoriales sont les plantes à anthraquinones, à flavonoïdes et à indigos.

Les plantes à anthraquinones

Elles permettent d’obtenir des teintes rouges, rousses et certains violets.

Parmi elles, le henné́, la garance, la brou de noix, le noyer, la rhubarbe, la betterave rouge, l’hibiscus… 

Henné
Garance
Rhubarbe
Hibiscus

Les plantes à flavonoïdes

Ce sont des plantes aux teintes plutôt jaunes, ocres et même vertes pour certaines d’entre elles.

Parmi elles, le curcuma, la camomille, le thé noir, le romarin, le frêne, le santal, le campêche, le bleuet, le séné, le murier des teinturiers et le genêt des teinturiers… 

Curcuma
Santal
Murier
Genêt

Les plantes à indigo

Ce sont des plantes aux teintes bleues. La plus connue d’entre elles, qui lui donne son nom, est l’indigotier. Il en existe plus de 480 espèces. D’autres plantes permettent également d’obtenir des teintes bleutées comme l’Amla ou le renouée des teinturiers par exemple.

Indigo
Amla
Renouée